28 visiteur(s) et 1 membre(s) en ligne.
[Visiteur - Votre compte]

La Passion des Autobus et Autocars en Région Lyonnaise

vendredi 24 mai 2024

Annonces Google

Activité du Site

Pages vues depuis 27/11/2005 : 32 230 196

  • Nb. de membres 618
  • Nb. d'articles 335
  • Nb. de forums 11
  • Nb. de sujets 13
  • Nb. de critiques 22

Top 10  Statistiques

Index du forum »»  L'Historique du Réseau »» Réseau Gibus

Réseau Gibus

4 Modérateur(s)
K-LS-PAnthony761JM-C
Lyon-St-Clair Lyon-St-Clairicon_post
Pour le numéro de parc de l'Agora S je m'en souviens c'est celui qui circulait à l'époque, j'étais moins regardant. Faudrait retrouver le dossier de Lyon-en-Lignes, je serait pas surpris que la boulette vienne d'eux.

Au passage si vous avez des archives sur Vienne je suis preneur pour l'article Wiki (j'ai retracé grosso modo l'évolution depuis la restructuration de 1998).
JM-C JM-Cicon_post
En septembre 1996, il y avait bien 7 R312 à 3 portes selon RU n° 12.
L'article évoque aussi le Van Hool et le Setra qui serait un S130 S.



Quant aux SC10, le n° 34 avait peut-être été attribué pour l'inventaire à la voiture-école ex RATP n° 69 ?

Pour les R312, on peut supposer que les 47 à 49 ont remplacé les 31, 32 et 42, que le 51 a remplacé le 40 et les 63 et 64 les 43 et 44 (ou sont venus en réserve si les 43 et 44 ont été vendus après 2006). L'Agora S a du être acheté en renfort après la création de la ligne 1 bis.

J'ai essayé de graphiquer les horaires de janvier 2007. En service régulier les 212 et 213 n'ont qu'une seule voiture, le Sytral leur avait alloué 3 Agora S UFR sans video (2422 à 2424).

C'est plus compliqué pour le 211 et le 215 et il est clair qu'ils sont jumelés et que les voitures enchaînent les deux lignes (par exemple le départ de 8:09 de la ligne 215 à Vernaison s'effectue avec une voiture arrivée à 8:08 en 211). Le matin, le service nécessite 6 voitures, l'après-midi plus que 5. Le Sytral avait alloué 4 Agora S (2449 à 2452) et 3 Citelis 12 UFR (1653 à 1655) tous pourvus de la video-surveillance, soit donc également une voiture de réserve.

Les lignes Gibus 1/1b avaient au moins une voiture en moins parce que La Rossignole n'était pas desservie et que des départs supplémentaires ont été rajoutés. Il n'y avait sans doute que 4 voitures depuis la création du 1 bis.

Il y a en plus 4 services scolaires, certains s'enchaînant, effectués à priori en R312 (312 à 3015 et 3017 au 08/01/2007). Ils ne devaient être que 3 auparavant puisque Faure assurait celui du 212, probablement les R312 n° 41, 63 et 64. Sur le mag n° 43 de LeL, on voit les 46 (au dépôt), 47, 48 et 51 ainsi que l'Agora sur 1/1b.

A l'époque, il circulait (sans preuve) le chiffre de 14 véhicules au dépôt Gibus dont le MG36 et le Master. Ce qui laisserait supposer que les 43 et 44 étaient encore au parc (11 R312).

Citation:

Pour le numéro de parc de l'Agora S je m'en souviens c'est celui qui circulait à l'époque, j'étais moins regardant. Faudrait retrouver le dossier de Lyon-en-Lignes, je serait pas surpris que la boulette vienne d'eux.

Au passage si vous avez des archives sur Vienne je suis preneur pour l'article Wiki (j'ai retracé grosso modo l'évolution depuis la
restructuration de 1998).


Je confirme pour la boulette et pourtant l'Agora est en photo dans le mag 43 avec le n° 52 ! Faute de frappe probablement.

pour Vienne tu as du trouver l'article dans RU 12. Par la suite il doit y avoir quelques infos dans la rubrique '60 jours" et quelques états de parc partiels.
K-L K-Licon_post
Quelques photos prises le 16/09/2006.
icon_pieces jointes Pièces jointes 5
JM-C JM-Cicon_post
Eric Tourniquet s'est intéressé à ce réseau et vient de m'envoyer 23 (!) photos prises entre février 1988 et septembre 2006 ainsi qu'un état de parc complet



On s'aperçoit qu'outre le SC10R, il y a eu 2 PR100 MI en location qui ont eu le même numéro que les R312 en commande et 2 PR100 MI ex TCL apparemment utilisés sur des services scolaires "j'bus" de la ligne 2 selon une photo.

Quant au SC10 mystère n° 34 introuvable, il n'a pas existé, c'était un CBM acquis pour pièces.
En ce qui concerne le R312 n° 47, les photos montrent que les SC10 et les R312 avaient 3 bandeaux au XX° siècle et que les 47 à 49 était à 3 portes ainsi que les 63 et 64.(ils sont en photo tous les 5)


UN GRAND MERCI à lui !!!

Vu le nombre de photos et leur qualité je vais les mettre dans la photothèque.

@ K-L: peux-tu m'envoyer les tiennes en format original ?
JM-C JM-Cicon_post
C'est parti pour les photos (grand format dans la photothèque)

On commence par le SC10U n° 31 à Grigny-Centre en février 1989



Le 32 rue Victor Hugo en septembre 1989



Le SC10R en prêt n° 40 au dépôt en février 1989



Le PR100 MI Berliet n° 42 à la Vallée du Gier en février 1989

CitelisTcl CitelisTclicon_post
Bonjour.

Un énorme merci pour ces trouvailles.

A vérifier, mais à ma connaissance, je crois que Gibus était dans le groupe VIA-GTI.
Du côté de Faure, le S 215 RL est un véhicule d'occasion (mis en circulation en août 1985 et immatriculation 38 datant de juin 1994).
Par contre, il y a une petite erreur sur l'immatriculation du S 140 ES car celui-ci renvoie vers une voiture particulière et non à un Setra. Il est fort probable que ce soit aussi un véhicule d'occasion car Setra a arrêté de produire ce modèle au début des années 1980 à ma connaissance et l'immatriculation fournie (même si elle est incorrecte) date de 1994.

Du côté des 63 et 64 ainsi que le S 215 SL, je vais essayer de voir de mon côté si je trouve quelque chose dans les différents "Réseaux Urbains".
Passionné de Transports en Commun depuis 2013.
Lyon-St-Clair Lyon-St-Clairicon_post
Ah oui d'accord, je pensais pas qu'on en découvrirait encore !
Donc, le réseau a d'abord tourné avec les SC10U et les CBM, eu les trois bus de prêt en attendant les R312 puis progressivement remplacés par les R312, complétés ou remplacés par les PR100 MI ex-TCL et les R312 d'occasion, plus l'Agora S venant en renfort. Je suppose que les 63 et 64 ou les 51 et 52 ont du remplacer les PR 100 MI, car sinon on en aurait eu vent à l'époque comme pour le 33.

De son côté le Citroën C35 a laissé sa place au Master (qu'Eric tourniquet ne devait pas avoir connaissance manifestement) par la suite, en complément du MG 36.

Sans les dates de réforme ça va être compliqué d'y voir clair.

JM-C JM-Cicon_post
Dans les années 90 Gibus était bien dans le giron de VIA-GTI.
Lors de la création de Keolis, la CGEA a repris l'interurbain. A voir s'il n'y a pas eu à Givors une courte période CGEA.

Sinon, on continue avec les photos des premiers R312 prises à Grigny dans la cité des Vernes en septembre 1989. La première atteste bien qu'il y a eu un R312 n° 40 et la seconde qu'en effet, le 42 a été mis en service à cette date (curieux le décalage de VIN avec la RATP mais je sais qu'elle avait garé des R312 plusieurs mois avant de les utiliser)



K-L K-Licon_post
Citation : JM-C

@ K-L: peux-tu m'envoyer les tiennes en format original ?


Ce sont celles au format original (appareil photo numérique de 2006) ou je les ai peut-être redimensionnées à l'époque mais je ne crois plus avoir les originales (je regarderai mais je doute).
JM-C JM-Cicon_post
Citation : CitelisTcl
Bonjour.
A vérifier, mais à ma connaissance, je crois que Gibus était dans le groupe VIA-GTI.
Par contre, il y a une petite erreur sur l'immatriculation du S 140 ES car celui-ci renvoie vers une voiture particulière et non à un Setra. Il est fort probable que ce soit aussi un véhicule d'occasion car Setra a arrêté de produire ce modèle au début des années 1980 à ma connaissance et l'immatriculation fournie (même si elle est incorrecte) date de 1994.

Je viens de recevoir des précisions:
Citation : E. Tourniquet

Le réseau était exploité comme les autocaristes, avec un véhicule affecté a un (ou deux) conducteur(s). Il n'y avait donc jamais tout le parc en ligne et quand un conducteur avait fini son service, il rentrait au dépôt avec le bus. Celui qui le remplaçait venait en ligne avec un autre véhicule. Il fallait donc passer au dépôt d'accès très facile à l'époque pour avoir une vue d'ensemble du parc.

De plus, le dépôt n'était équipé que pour la maintenance de premier niveau. En cas d'avarie mécanique grave ou de gros travaux de carrosserie, le véhicule était pris en charge par le concessionnaire RVI basé à Grigny, pas loin du dépôt.

Concernant l'exploitant, c'est bien la CGEA qui fut à l'origine du réseau, comme plusieurs autres d'ailleurs créés à la même époque dans la région. Je ne connais pas suffisamment l'histoire de ce groupe pour dire quand il a cédé les réseaux urbains qu'il exploitait, et donc quand celui de Givors est passé dans d'autres mains.

A Givors, les trois premiers R312 (40 à 42) viennent en complément du parc ; le succès rencontré par ce réseau a rapidement nécessité une augmentation de l'offre. Même chose pour les 43 et 44. C'est seulement à partir du 45 que le remplacement des SC10 a commencé, mais j'ignore dans quel ordre.

Pour le Setra S 140 ES de Faure, j'ai du intervertir les lettre, ce doit plutôt être XZ que ZX, Cela correspondrait mieux car je l'ai vu dès le début du réseau en 1988. Il s'agit comme la plupart des S 140 ES ayant circulé en France à cette époque, d'un véhicule acquis d'occasion en Allemagne,
Le S 215 SL provient, lui, de la région parisienne, des Cars Lacroix ou Giraud, je ne me souviens plus.

J'ignorai effectivement l'existence d'un Renault Master. Je ne l'ai jamais vu, ni en ligne ni au dépôt.

Je me doutais bien que chaque véhicule avait un ou deux conducteurs titulaires comme à Versailles, ce qui explique que le parc soit plus important que le nombre de voitures en ligne.


Tous les commentaires et avis parus sur le site de Tecelyon n'engagent que leur auteurs.


Site créé grâce au CMS français NPDS