38 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
[Visiteur - Votre compte]

La Passion des Autobus et Autocars en Région Lyonnaise

samedi 13 juillet 2024

Annonces Google

Activité du Site

Pages vues depuis 27/11/2005 : 33 004 322

  • Nb. de membres 621
  • Nb. d'articles 336
  • Nb. de forums 11
  • Nb. de sujets 13
  • Nb. de critiques 22

Top 10  Statistiques

Index du forum »»  Autocars »» Changement pour les Cars du Rhône

Changement pour les Cars du Rhône

5 Modérateur(s)
K-LS-PJoNaTAnthony761Shoubi
Auron Auronicon_post

Vu ce jour, dans le progès



Dessertes réduites, prix en hausse : du changement pour les Cars du Rhône

Transports. Le Sytral avait annoncé, dès l’élargissement de ses compétences au département du Rhône le 1er janvier dernier, une volonté de plus grande rigueur dans la gestion des Cars du Rhône. Tout doit être finalisé en juin pour une réorganisation cet été. Les réflexions se poursuivent mais on se dirige vers un allégement sensible des fréquences aux heures creuses, le week-end et pendant les vacances scolaires. Et un billet plus cher.



Lors de la présentation d’un Sytral aux compétences élargies, depuis le 1er janvier, à l’ensemble des transports collectifs de la Métropole et du Rhône, hors TER, Bernard Rivalta, qui en était toujours le président, avait souligné la nécessité de rationaliser certaines dessertes entre lignes TCL et Cars du Rhône. La volonté de gérer le réseau départemental avec autant de rigueur que celui urbain était clairement affichée, la réorganisation devant être achevée en juin pour être opérationnelle à la rentrée prochaine : « plus question de voir des bus circuler pratiquement à vide, respect scrupuleux du cahier des charges pour les délégataires. On ne paiera que les kilomètres réellement effectués ». Le ton était donné. Depuis des réflexions ont été poussées et notre confrère Les Potins d’Angèle annonçait récemment que des coupes drastiques se profilaient.

Le transport à la demande reste sous l’autorité du Département

Selon les informations que nous avons recueillies, l’offre de transport des Cars du Rhône devrait effectivement être sensiblement revue à la baisse en septembre prochain mais reste à savoir dans quelles proportions. Il est trop tôt pour le préciser, la démarche étant loin d’être terminée. L’incertitude sur la présidence du Sytral mais aussi les élections départementales des 22 et 29 mars rendent les projets encore plus fragiles.

Diminuer les fréquences aux heures creuses ?

Georges Barriol, vice-président du Sytral mais aussi conseiller général et fin connaisseur des transports du Rhône, ne cache pas que des économies sont recherchées. Il met en avant le fait que « le Département, avant la création de la Métropole lyonnaise, consacrait pour les transports 80 millions d’euros par an sur un budget de 1,5 milliard. Désormais, il apporte au Sytral pour le transfert de compétences 58 millions d’euros mais son budget n’est plus que de 500 millions d’euros ».

Georges Barriol considère qu’il y a peu d’économies à réaliser. Les transports scolaires concernent 26 000 élèves. Le Sytral a toutefois d’ores et déjà annoncé que les communes devraient financer le transport des primaires, ce qui est légalement de leur compétence. Ceci ne devrait pas alléger beaucoup la facture générale. La ligne directrice de la future organisation pour être moins dépensière consisterait avant tout à diminuer des fréquences dans certains secteurs aux heures creuses de la journée. Cible également : les périodes de vacances scolaires ainsi que les dimanches et les jours fériés. Jusqu’à suspendre certains services ? La question est posée. Quant au transport à la demande, il est resté sous l’autorité du Département du Rhône.

Denis Longin qui présidait le SMTR (Syndicat mixte des transports du Rhône), autorité organisatrice des Cars du Rhône jusqu’au 31 décembre 2014, confie qu’il lui paraît normal après un an et demi de mise en place du nouveau service de dresser son bilan : « nous avions envisagé de le faire pour la suite. Il est logique de regarder ce qui se passe pendant les heures creuses dès lors qu’il s’agit d’argent public ». Il précise, en effet, que la plupart des lignes voient leur fréquentation chuter très fortement le week-end et en milieu d’après-midi : « c’est un phénomène assez général ». Au passage, Denis Longin glisse qu’en consacrant 60 millions d’euros pour les transports, le Rhône verse le double d’argent que la moyenne des départements.

Maire de Montrottier et conseiller général, Bernard Chaverot qui s’est battu pour que la ligne 42 rejoigne Gorge-de-Loup reconnaît lui aussi que les offres de transport vont devenir moins généreuses mais s’il juge essentiel une bonne desserte le matin et en fin de journée, il ne se dresse pas, dans le contexte économique, contre la perspective de suppression d’une ou deux fréquences en cours de journée. Affaire à suivre.




si les cars du rhône sont aussi "bien" gérés que le réseau TCL, on va bientot rigoler...


K-L K-Licon_post
Ca nous promet de chouettes coupes dans l'offre de transport de notre département...
Passionné ;-)
JM-C JM-Cicon_post
Heuh, ce n'est plus le tien, ni le mien ...
Alex Alexicon_post
Aucune annonce de validité des cartes tecely et ticket dans les cars du Rhône du PU.
Lyon-St-Clair Lyon-St-Clairicon_post
Non, par contre au 1/04 les amendes seront les mêmes sur les trois réseaux : http://www.lyonmag.com/article/71176/tcl-et-cars-du-rhone-le-tarif-des-amendes-augmentera-au-1er-avril
K-L K-Licon_post
Citation: JM-C 

Heuh, ce n'est plus le tien, ni le mien ...
 
Oui je sais bien mais je ne savais pas comment tourner la phrase : dans le département qui entoure notre métropole ? Dans feu notre département ? Dans notre métropole avec les cars du département adjacent ? 

Néanmoins, si les Cars du Rhône peuvent à nouveau être pris dans la Métropole, ce serait une très bonne façon de rationaliser les coûts et d'augmenter l'offre pour pallier aux différentes baisses de fréquences du réseau TCL et des Cars du Rhône.
Passionné ;-)
JM-C JM-Cicon_post
Le terme employé officiellement est le Nouveau Rhône.

http://insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=8&ref_id=21751

Sur le terrain, ils vont peut-être continuer à dire Rhône tout simplement.
Je me demande d'ailleurs comment ça va se passer pour les immat ? 69a et 69b ? Le logo de la région a également changé mais seulement au point de vue du graphisme.
citelis citelisicon_post
Au niveau des immatriculations, que l'on soit métropolitain ou Rhôdanien, nous gardons la même plaque qu'avant et les mêmes codes postaux d'ailleurs...
Lyon-St-Clair Lyon-St-Clairicon_post
Oui car pour les services de l'État le Rhône et la Métropole sont dans la même circonscription départementale. C'est la première fois qu'une circonscription départementale des services de l'État ne suit pas exactement les limites d'une collectivité territoriale. Il en est de même pour l'Insee ou la Poste en effet. Ça aide d'avoir participé à la transition de nombreux articles Wikipédia sur ce sujet :p
JM-C JM-Cicon_post
Ce qui veut dire qu'il faut donc distinguer la zone géographique codée 69 qui ne bouge pas pour tous les services centralisés (INSEE, La Poste, ...) et les collectivités locales qui ont une délégation de compétence pour gérer un certain nombre de choses dans leur périmètre.

Avant il y en avant une seule, le CG69, le Grand Lyon étant considéré, au niveau en-dessous, comme une communauté de communes et ayant eu un certain nombres de délégations du CG69 de par la loi.

Désormais donc, au plan des collectivités territoriales, il y en a deux, le Nouveau Rhône et la Métropole de Lyon qui agissent chacune dans leur périmètre mais pour compliquer les choses le Nouveau Rhône a donné délégation au Sytral pour s'occuper des transports dans leur zone.

C'est bien ça ?


Tous les commentaires et avis parus sur le site de Tecelyon n'engagent que leur auteurs.


Site créé grâce au CMS français NPDS